Comment atteindre l’éveil spirituel et devenir un super héros (sans jamais pratiquer la méditation)

Comment atteindre l’éveil spirituel, ça peut en faire sourire certains. C’est en fait rêver d’autres.

Attends, je vais même plus loin : Quel est le point commun entre les super-héros, la méditation, l’éveil spirituel et ta santé ? C’est ce que je t’explique dans cet article : comment j’ai atteint l’éveil, dès l’âge de 13 ans, et que je suis devenu un super-héros, sans jamais pratiquer la méditation.

C’était un soir d’hiver…
… et je ressentais quelque chose d’unique.
Un état peu commun.

Pourtant, même après toutes ces années,
je saurais encore le décrire parfaitement.

Certains appellent cela l’éveil spirituel.

Aucune crainte, aucune angoisse, aucune pensée parasite.
Pas la moindre sensation de gêne ou d’inconfort physique.
Encore moins de douleur.

Une chaleur onctueuse et bienfaisante m’enveloppait,
telle une larve calfeutrée dans son cocon douillet et protecteur.
En un mot : l’éveil.
En deux mots : l’éveil spirituel. (sourire)

Comment atteindre l’éveil spirituel sans pratiquer la méditation

Certains pratiquent la méditation toute une vie
dans l’espoir de connaitre un jour cet état : l’éveil spirituel.
De s’en approcher ne serait-ce que du bout du doigt.

Peu y parviennent.

Je vais faire des envieux, et peut-être toi le premier :

j’ai connu l’éveil spirituel dès l’âge de 13 ans
sans jamais avoir pratiqué la méditation

Bon, je te parle d’l’éveil spirituel.
À vrai dire, je ne sais pas si c’est le meilleur terme :

  • éveil,
  • béatitude,
  • félicité,
  • émerveillement,
  • illumination,
  • nirvana,
  • samadhi,
  • éveil…

Je ne sais tout simplement pas s’il existe UN terme juste.
Tous se valent, mais AUCUN n’encapsule vraiment
cette expérience unique, cet état modifié de conscience.
L’infini. Le tout. Le “un”. Le TAO.
La délivrance.

Plus aucune passion. Donc pas de chagrin.
Plus aucun désir. Donc pas de déception.
Plus aucun attachement. Donc pas de deuil.

Bouddha l’avait enseigné.
Je l’expérimentais.

Comment?
Pourquoi ?
Pour combien de temps ?

Disons que j’ai baigné dans cet état modifié de conscience,
ou état de “pleine conscience”
suffisamment longtemps pour “ressentir l’univers” tout entier.
Pour ne faire qu’un avec lui.

Je serais resté pour l’éternité dans cet éveil spirituel,
sans ce retour imposé à la réalité,
d’une brutalité sans commune mesure.
L’instinct de survie, envers et contre tout. 

Une siiiiirèèèèène me déchira soudainement les tympans   
Effrayé, j’observai ma main droite, ensanglantée et immobile.
Comme si elle ne m’appartenait plus.

De l’éveil spirituel au retour à la vie (et à la douleur)

Des muscles à vif tuméfiés par l’afflux de sang : les miens.
Les miens. Moi. JE. J’ai mal.
Le retour de l’égo, en pleine face. Sans concessions.
Certains te diront que l’ego est une fiction.
Que l’ego est une illusion.
Une chose est sûre :

L’ego rend la douleur bien plus réelle encore
que ce qu’elle est déjà dans la réalité.

Loi de L’OsteoShiatsu

Une douleur atroce sur la face interne de ma cuisse gauche.
Un bout de métal avait perforé mon aine.
Mon sang coulait à flots.

Dans une souffrance extrême, intenable, inhumaine,
je me recroquevillai en position fœtale
avec les quelques grammes de force fébrile qui me restaient.

Sans espoir de soulagement. Sans envie de survie.

Une douleur me saisit cette fois au bassin,
comme s’il venait d’éclater en 1000 morceaux sous l’effet d’un coup de masse.
La même impression se fit sentir au niveau de mon omoplate droite.
Mes jambes pesaient le poids d’une enclume.

Malgré tous mes efforts, impossible de les déplacer,
même de quelques millimètres.
Leur lourdeur avait déjà laissé place à une sensation de vide étrange.

Un corps hors d’usage, déconnecté, démembré. Question de priorité.
J’étais comme plombé au sol,
écrasé sous le poids d’une plaque de béton,
dans un corps pétri, paralysé et meurtri par la douleur.

Ce “moi” n’était plus qu’un ramassis d’os brisés
qui baignaient dans une plaie béante.
Mes paupières étaient comme cousues.

J’ai mal, pleurnichai-je.

Ne t’en fais pas… mon petit. Ça va aller. Ça va aller.

Je n’étais plus seul.

Maaaman… ?

Calme-toi. Ça va aller, mon petit chéri.

La douceur de cette femme.
Maman.
Elle ne pouvait être que maman.

Mes yeux demeuraient collés, impossibles même à entrouvrir.
Je sentais sa main délicate posée sur mon front.
Le geste n’ôtait aucune de mes douleurs mais il me rassurait.
Je n’étais plus seul.

Une coulée épaisse et bouillante s’échappait
de la commissure droite de mes lèvres et brûlait ma joue.
Tout se mélangeait alors dans mon esprit.

Beaucoup de bruit.
Les bruits que l’on entend dans la rue.
Des gens qui se déplacent, des voitures qui manœuvrent,
un chien qui aboie,
des froissements, des bruissements, des bruits de tôle,
une porte qui claque, des gens qui parlent, des gens qui crient,
une femme qui pleure,
un homme qui hurle, « je n’y suis pour rien »,
une bousculade, une empoignade,
une voiture qui freine,
une sirène au loin,
une sirène qui se rapproche,
une sirène de plus en plus forte,
une sirène qui explose dans mon crâne.

Une de mes paupières accepta finalement de se décoller,
mais pas complètement.
Elle se déchira suffisamment pour me laisser entrevoir
un monde renversé.
Ma ligne d’horizon était verticale.
Les images étaient confuses.
Un fatras de tâches colorées…

… mais mon cerveau n’en tirait aucun sens.
Je n’étais plus capable d’interpréter. De comprendre.

Avec peine, mon regard s’étirait vers le haut.

Un être humain à la recherche d’un repère
lève souvent les yeux au ciel.

Loi de l’OsteoShiatsu

Cet instinct primitif m’était interdit. Privé d’énergie.

Sous l’effet de la gravité, mon œil droit se braqua vers le sol,
telle une caméra dont la visse de maintien venait de lâcher.

L’image était floue.
Progressivement, elle devenait plus nette, mais pas complètement.
Le zoom s’ajusta, et je réussis à cadrer sur une zone
suffisamment large pour en comprendre la nature.

Mon vélo à quelques mètres au milieu de la route.

Dans le flou, je reconnus une ambulance, un feu rouge.
Il faisait nuit. J’étais en pleine rue. Au beau milieu de la rue.
Étendu dans un caniveau sale et impersonnel.
Ma face droite collée au bitume froid et rugueux.

Au premier plan,
une coulée de lave obstruait mon champ de vision.
Mon sang, qui se déversait lentement.
Les deux boules de feu. L’image me revint.
La situation s’éclaircit subitement.
Deux phares surgis de nulle part.
À nouveau, mes sens défaillirent   

Mon esprit retomba dans le noir absolu.
Ou la pleine conscience, je n’en savais rien.
Tout au bout du tunnel.
Et si proche de la lumière

De l’éveil spirituel au sens de la vie (et à l’hypersensibilité)

Si tu as compris le texte ci-dessus,
tu sais d’où je reviens.

Le reste appartient aux détails médicaux.
(coma, fractures multiples, traumatisme crânien, chimie…)
Aux années de rééducation.
À la psychologie de l’être humain.
Au parcours de chacun.
Au sens de la vie.

Avant cet accident de la route, je grandissais « dans » la vie
comme presque tous les autres enfants.
Presque, car je faisais partie de cette frange de la population
que l’on appelle aujourd’hui « les hypersensibles ».

À l’époque, on parlait surtout d’enfants hyperactifs, précoces, surdoués…
Peu importe au final le terme utilisé ou encore les tests de Q.I. ou de Q.E.

Le fait est que je cultivais déjà un rapport particulier,
intuitif, empathique et intense,
avec mon environnement, mon entourage, la nature.

SCIENCE – Selon les études scientifiques, les hypersensibles représenteraient environ 20% de la population. Est-ce ton cas ? Celui de ton conjoint ? Ou de ton enfant ? Des études réalisées notamment par les chercheurs Arthur et Elaine Aron (Etats-Unis) ont démontré à l’aide d’un scanner cérébral fonctionnel (fMRI) que les «  cerveaux hypersensibles » réagissent avec plus de conscience et d’intensité face à certains stimuli. Ça pourrait expliquer certaines réactions considérées comme parfois excessives…

Dès le plus jeune (je tenais à peine sur mes guibolles),
il fallait que je parte à l’aventure. À la découverte du monde.
À la manière d’un petit naturaliste autodidacte,
je m’émerveillais de toute chose.

Je passais par exemple des heures à observer
la moindre plante et le moindre insecte dans le jardin.
Pour leur étrangeté. Pour leur différence. Pour leur beauté.
Pour essayer de comprendre leur nature.

Au premier coup d’œil, un insecte est un insecte.
Mais, dans le cycle majestueux du soleil,
maître de toutes les cadences de la vie :

Pour celui qui sait regarder,
les motivations d’une coccinelle, d’une fourmi et d’un scarabée
sont à l’image de l’humanité.

Loi de l’OsteoShiatsu

D’où venaient cette intelligence innée et ces énergies mystérieuses
qui émanaient de la nature et dictaient le comportement de toute chose ?
Quel était réellement le rôle de l’homme dans ce théâtre de la vie ?

De l’éveil spirituel à mes pouvoirs de super-héros guérisseur

Tu lis ces lignes aujourd’hui,
mais cet accident, il a bien failli m’ôter la vie.

Je pense pouvoir dire sans trop me tromper
qu’il a exacerbé les qualités qui étaient déjà présentes chez moi.
Pour le pire pendant les années les plus difficiles,
le temps que la transformation s’opère, jour après jour.
Puis, pour le meilleur…
… une fois que certains secrets de la condition humaine sont compris.

Il est difficile d’imaginer comment ma vie
se serait déroulée sans cet événement.

T’es-tu déjà posé cette question par rapport à ta propre vie ?

Par rapport à un événement qui a complètement chamboulé ta vie.
Un choix qui l’a orientée sans retour possible.
Que se serait-il passé si cet événement n’avait pas eu lieu ?
Si tu n’avais pas fait ce choix ?
Où serais-tu aujourd’hui ?
Quel individu serais-tu devenu ?

Marque une pause pour répond

Si mon accident n’avait pas eu lieu sur ma trajectoire,
un autre événement aurait certainement pris sa place.
Ou pas.

Pour me faire arriver au même résultat.
Ou pas.

C’est là tout le mystère de la vie :

La vie est une succession d’événements, de réactions et de choix,
qui façonnent celui que tu deviens.

Loi de l’OsteoShiatsu

Non, tout n’a pas été facile tous les jours.
Un tel accident est a priori un énorme handicap
pour démarrer et avancer dans la vie.

Un de mes très bons amis me compare souvent à Spider-Man :

Sans cet accident, aujourd’hui, tu n’aurais pas tes super-pouvoirs de guérisseur !
Ça t’a permis de développer un don que tu n’aurais peut-être jamais découvert.

Auteur : un ami qui se reconnaîtra.
Toi aussi, rejoins mes contacts privés pour apprendre à développer tes super-pouvoirs d’autoguérison.

Concernant les « super-pouvoirs »,
je laisse cet ami seul juge de ces propos,
même s’il me rétorque que les résultats de guérison
que j’obtiens avec les personnes que j’accompagne parlent d’eux-mêmes.

Mais vu que…
… je suis un fan des X-men et autres superhéros Marvel Comics depuis la première heure,
… et que le costume de Spider-Man m’a toujours fait kiffer, je l’avoue
… je me suis créé mon propre super-héros, et il s’appelle :

OsteoShiatsu,
le super-héros du shiatsu et de la santé naturelle

Pour le reste, mon ami a sans doute raison.
Cet accident m’a forcé à traverser les ténèbres,
la part la plus sombre de la vie,
des douleurs extrêmes jusqu’aux angoisses, à l’isolement et aux terreurs nocturnes.

Pour guérir et me dépêtrer de ces séquelles physiques et psychologiques,
je n’ai pas eu d’autres choix que de me confronter à
ma propre part d’ombre.

C’est ce cheminement qui m’a permis :

  • de révéler ma nature profonde,
  • d’accepter qui je suis,
  • de développer mes connaissances sur le corps et l’esprit humains,
  • de découvrir le shiatsu et l’énergétique orientale, parmi tant d’autres techniques,
  • de parfaire des méthodes d’autoguérison et de bien-être,
  • et de me métamorphoser en celui que je suis aujourd’hui.

Tu as bien entendu Petit Papillon, la transformation est possible,
quelle que soit ta situation. Quels que soient tes problèmes.

Toutes les chrysalides se transforment en papillons,
et il y a une raison simple qui explique cela :
c’est leur nature.

Loi de l’OsteoShiatsu

Je ne te promets pas de remèdes miracles ou de magie.
Je ne guéris pas aussi vite que Wolverine.
Je ne lis pas dans les pensées comme le Professeur Xavier.
Mais il ne fait aucun doute que j’aie développé des :

techniques d’autoguérison et de contrôle de l’esprit
capables de
transformer un être humain moyen
en super-héros de la vie

De l’éveil spirituel à ma quête pour la santé et le bonheur (avec l’OsteoShiatsu)

Le blog OsteoShiatsu est là pour toi.

J’y révèle ce que la vie m’a enseigné.
Ce que j’ai mis des années
à découvrir, à tester, à inventer et à valider,
dans ma quête pour la santé, le bonheur,
et une vie au naturelle et en harmonie.

Une quête de sens, de santé et de bonheur,
que je partage avec toi.

Pour cela, si ce n’est pas déjà fait :

REJOINS MA LISTE DE CONTACTS PRIVÉS
pour recevoir chaque semaine 80% de mes meilleures techniques
et des astuces étranges pour améliorer ton quotidien :

Et si toi aussi tu accédais à l’éveil spirituel ? Ou même mieux encore…

Comment ne pas finir cet article très intime sur une si grosse promesse ?

C’est vrai, quand on vit quelque chose d’extraordinaire,
on n’a qu’une envie : les autres la vivent aussi.
Pour pouvoir en parler. Partager.

Seulement voilà…

pour voir la fameuse « lumière blanche », tu as 3 choix :

  1. Te faire shooter à ton tour par un chauffard au volant (je ne recommande pas).
  2. Si tu n’es pas fan de l’option n°1, il existe tout un tas d’autres méthodes que je te laisse imaginer pour faire disjoncter ton cerveau et espérer te réveiller dans un tunnel qui donne sur une lumière blanche éblouissante (là encore, je ne recommande pas).
  3. Pratiquer la méditation.

OK, l’option n°3 n’est peut-être pas la plus sexy, mais tu t’en doutes, c’est bien celle que je recommande.

Cependant, il y a un…
… COUAC !
… HIC !
… AÏE !
… CROTTE !
… BOUM !
… ZUT !
(bon, je ne vais te faire un remake du Comic Strip de Gainsbourg et Bardot, tu as compris l’idée)

Et même si tu pratiques pendant des dizaines d’ années (toute une vie ?) dans la pénombre d’une grotte humide et perchée dans les hauteurs enneigées de l’Himalaya désolé de te dire que tu n’as même pas la garantie d’y arriver.

Chut ! On ne négocie pas, Petit Papillon.
L’éveil spirituel, ce n’est pas donné à tout le monde.
Question de karma.

Cependant, j’ai une très bonne nouvelle pour toi.
Quoi ?
Ah…

Tu vas me dire que je viens de pourrir ta journée avec mes histoires de karma.

Alors, disons que maintenant, je n’ai pas UNE bonne nouvelle,
mais DEUX bonnes nouvelles.

Eh oui, c’est un peu comme la roue de la fortune ici.
(promis, je ne vais pas t’offrir un découpe-légumes)

La première bonne nouvelle ?

Pour cette histoire de Karma, tu sais…
Eh bien… tu n’es pas obligé de me croire.

Rassuré ?

Je comprends. Tu aimerais entendre quelques éléments plus concrets.
Des choses qui te donnent un espoir réel de pouvoir progresser.
Quitte à travailler un peu si la technique n’est pas trop désagréable, j’ai bon ?

J’y viens avec la DEUXIÈME bonne nouvelle.

L’éveil spirituel, tu ne le sais peut-être pas encore,
mais ce n’est peut-être pas ce que tu cherches. Tout au fond.

Une fois éveillé, difficile de vivre normalement…

Découper la dinde de Noël autour d’un feu de cheminée en famille pour les fêtes.
Sortir ta carte bleue pour faire le plein d’essence.

Aller voir le dernier Marvel au ciné avec un grosse ration de popcorns bien calée entre les cuisses.

… bref, tu vois ce que je veux dire.

Et puis, comme je le répète souvent :

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

Spider-man (= un ami d’OsteoShiatsu).

Est-ce vraiment ce que tu veux ? Je ne suis pas certain.

Ce que tu cherches vraiment, c’est un moyen efficace et simple pour…
… évacuer ton stress (mieux : d’éviter le stress),
… canaliser tes émotions,
… réguler ton rythme cardiaque,
… booster ton système immunitaire,
… être zen, en paix avec toi-même   
et si possible avec les autres (c’est pas mal non plus)

Alors, j’ai beaucoup mieux à te proposer qu’un exil dans une grotte suintante de l’Himalaya (et ça, c’est garanti à 200% : sans WIFI).

Une méthode de méditation pas comme les autres.

Je sais, la méditation, ça fait « peur » à pas mal de gens :

  • je suis trop nerveux pour ça !
  • je n’arriverai jamais à faire le vide !
  • il faut des années avant d’avoir des résultats !
  • j’ai déjà essayé, je n’ai pas réussi à avoir des résultats !
  • je n’ai pas le temps pour m’asseoir en tailleur 1 heure par jour !

Je ne peux pas te dire combien de fois j’ai entendu ces choses-là.

C’est la raison pour laquelle j’ai créé une méthode rapide, réaliste, et simple pour développer une routine de méditation viable et efficace en 7 jours chrono.

Une méditation compatible avec ce que nous sommes aujourd’hui : des êtres humains modernes sous pression. Pressés, pressurisés, stressés…

Si cette méthode t’intéresse, clique ici pour être prévenu dès que je vais la rendre disponible.

Petit Papillon, déploie tes ailes & dépose ta jolie pensée :

Etiquettes : , ,